The Mediterranean Energy Relations after the Arab Spring: Towards a New Regional Paradigm?

Les révoltes se sont diffusées à travers l’aire méditerranéenne entre 2010 et 2011 ont introduit une série de changements politiques, socio-économiques et sécuritaires qui ont pu avoir un impact sur la nature des relations énergétiques dans la région. Au cours des dernières décennies, la coopération énergétique régionale a été basée sur des liens bilatéraux forts entre les régimes en place dans les pays producteurs d’énergie et un petit groupe d’états du Sud de l’Europe, qui ont laissé peu de place à un engagement actif de l’Union européenne dans ce domaine. Alors que jusqu’à présent, les changements déclenchés par les révoltes ont eu un certain impact sur les modèles intergouvernementaux traditionnels de coopération énergétique en usage en Méditerranée – s’ils étaient couplés avec les tendances émergentes au niveau national, régional et global –, ils pourraient en définitive contribuer à créer un nouveau modèle énergétique dans la région.

Mots-clés: Méditerranée, modèle énergétique, politique énergétique

Autori: 
Dati bibliografici: 
in Cahiers de la Méditerranée, n° 89 (décembre 2014), p. 145-157
ISBN/ISSN/DOI: 
978-2-914-561-70-9
Data pubblicazione: 
30/12/2014

Area di ricerca

Tag