Un marché intégré pour l'industrie de la sécurité et défense en Europe ? Le cas du secteur spatial

L’intégration de l’industrie de la sécurité et défense en Europe a souvent été conçue en suivant un filon fonctionnaliste. Comme dans le cas des différents marchés, l’intégration de la défense vise à la fois l’amélioration de la compétitivité mais aussi un effet d’entrainement en ce qui concerne le volet politique : en effet certains considèrent que le secteur de la défense, hautement symbolique, peut être l’objet d’un effort privilégié en matière d’intégration européenne. De plus la décennie 1990 a vu le marché américain se restructurer par le biais d’une série de fusions/acquisitions qui a abouti à la consolidation de grands groupes capable de lutter sur le marché international. Suivant cette logique qui s’appuie sur des notions de masses critiques d’investissements et de technologie, le paradigme de la faiblesse des marchés européens, cloisonnés et fractionnés, a fait florès. C’est dans ce sens que l’on peut par exemple interpréter l’action de la Commission européenne au travers des deux directives «défense» de 2009. Cependant il convient de relativiser ce raisonnement. Non seulement nous pouvons constater une série de contraintes qui tiennent à la souveraineté et au contrôle liés au caractère spécifique des industries de la défense. Mais également les évolutions les plus récentes des marchés et des technologies viennent introduire des logiques nouvelles. C’est le cas par exemple pour les technologies civiles qui sont désormais plus compétitives que celles dites de la «défense» et changent la géographie des acteurs, en particulier pour des secteurs émergents comme la cyber sécurité. C’est également le cas lorsque l’on constate que le seuil d’investissement pour l’entrée dans la production de technologie s’abaisse, et que des échelons que l’on croyait dépassés redeviennent compétitifs. Le secteur spatial offre un cas particulièrement intéressant en la matière, avec l’élément de nouveauté représenté par le «new space» qui cohabite avec des logiques institutionnelles européennes particulièrement fortes et ancrées.

Proceedings of the international seminar "Towards a European Defence? Origins and challenges of the European Project on Common Defence", organized in Rome on 19-20 May 2016 by the Centre of excellence Altiero Spinelli (CeAS) of Roma Tre University, in collaboration with Istituto Affari Internazionali (IAI).

Authors: 
Details: 
in La cittadinanza europea, a. XIII, n. 2/2016, p. 181-194
ISBN/ISSN/DOI: 
10.3280/CEU2016-002008
Publication date: 
01/02/2017

Research area

Tag